Comment vivre votre intuition en quittant vos peurs ? Partie 2

J'ai peur d'être intuitif

Comment la peur bloque votre intuition ?

La peur a mauvaise réputation. Celui qui a peur est considéré comme une personne a qui on ne peut pas faire confiance. Car en cas de danger, vous ne pourrez absolument pas compter sur le poltron de service, et du coup, ça vous met encore plus en danger, vous aussi.

Bref, la peur fait fuir tout le monde et vous en particulier. Mais je préfère surtout évoquer la peur abstraite, celle qui n’est pas liée à un danger immédiat, celle que vous ressentez quand vous abordez un sujet que vous ne connaissez pas ou dont vous n’avez pas la maîtrise.

Et cette peur là, elle est bien ancrée, tellement bien collée, que vous êtes dans la certitude absloue qu’elle restera, de toute façon, la plus forte.

Vous avez tord, mais alors là, COMPLÈTEMENT !

Je sais, vous allez me dire. Hey, comment on fait ? Moi j’utilise un pendule divinatoire quand j’ai un doute sur mon intuition, mais j’en parlerai dans des articles futurs.

En plus, vous n’êtes pas obligé de faire un bilan de compétences pour ça et c’est pas gratuit.

Par contre lâcher-prise sur ce qui vous fait peur ou la peur elle-même, OUI !

Vous pourriez tout aussi bien faire un tirage de cartes gratuit, mais cela ne vous avancerait pas à grand chose, croyez moi.

Je vous répondrai aussi, “la peur n’évite pas le danger”, mais cela serait un peu court, alors je vais développer cette partie UN PEU SPÉCIALE qui peut réellement vous sauver la vie.

La peur doit DEVENIR votre meilleure amie

Je sais, vous allez me dire que je suis fou d’écrire ça, mais vous auriez tord, une fois de plus et je vais vous expliquer pourquoi.

Oui, avoir peur peut vous sauver de situations dangereuses. Mais, faisons simple,  vous ne vivez pas des moments de danger en permanence. À moins que vous soyez soldat au combat, ce qui soit dit en passant, ne concerne que peu ou aucun de mes lecteurs.

Mais ce sentiment de peur peut être considéré comme une émotion saine.

Et seulement à partir du moment où vous êtes prêts à reconnaître et aussi prêts à accepter ce qu’elle est réellement, comment vous devez traduire cette impression désagréable en une sorte de révélateur. Dès que vous sentez que c’est négatif, adaptez en positif.

Vous allez devoir affronter une fois de plus un paradoxe. Et oui, un de plus. La peur, c’est comme un simple écran de fumée.

Et aussi un avertissement que vous pouvez y aller…

J’aime ma peur comme j’aime ma gourmandise

Pour développer votre intuition rapidement, c’est le seul chemin rapide que je connaisse.

Ce sentiment de peur (sans danger immédiat) doit aussi vous avertir que c’est le bon moment pour vous. Que c’est le moment de vous lançer? Qu’il n’est plus question de tergiverser. Faites-le, vous me remercierez plus tard.

Quand vous-vous trouvez face à elle, cela est toujours impressionnant. Vous pouvez vous l’avouer, même le crier, c’est un cauchemar, et personne, à de rares exceptions près bien sûr, n’a envie de revivre ses pires cauchemars.

Alors, quand ça vous arrive, arrêtez tout et… Dites-vous tout simplement que c’est votre mental qui vous joue un tour à sa façon.

Votre mental est plutôt “joueur” et c’est sa manière à lui de vous de se jouer de votre système de valeurs. Alors, décidez d’être plus joueur que lui.

En effet, cette peur peut vous servir dans bien des cas. Elle peut vous prévenir d’un danger, simplement, il ne faut pas voir le mal partout en tous temps.

Votre âme, elle, veut vivre de nouvelles expériences et grandir dans ces expériences, car vous êtes venus sur terre aussi pour ça. Mais quand vous laissez la peur être votre maître, vous lui permettez de vous mettre sur la touche et plus rien ne se passe. De bien ou de mal d’ailleurs.

Vous n’êtes plus dans le programme que vous-vous êtes fixé, vous êtes en dehors des clous et c’est là que vous devenez très vulnérable.

Voilà pourquoi vous pouvez vous retrouver coincés dans une relation toxique ou dans une activité professionnelle néfaste a votre évolution.

Il n’y a pas d’évolution sans souffrance et je vous garantis que quitter sa peur peut être une forme de souffrance à laquelle vous n’auriez pas pensé.

Rappelez-vous, vous êtes dans une démarche de développement personnel. Et dans toutes pratiques dans cette discipline, il y a des étapes moins faciles, en tous cas, moins évidentes (au premier abord).

Vous laissez alors votre peur grandir et toutes vos pensées se concentrent sur votre peur la plus profonde. Pour quel résultat ? Une perte de temps considérable et une dépense d’énergie dont vous pourriez faire l’économie pour autre chose.

Reconnaître vos peurs pour ce qu’elles sont vraiment

Votre intuition peut être forte et vous pouvez être animé d’un désir puissant. Mais vos peurs peuvent jouer en votre défaveur en vous faisant oublier ce qui est primordial pour vos projets de vie.

La première étape consiste à comprendre la différence entre votre intuition réelle et la peur se présentant sous la forme d’une intuition.

Le flash intuitif viendra toujours sous la forme d’une émotion rapide et courte. Tout va très vite.

Si cela arrive lentement avec un cortège d’angoisse, vous pouvez être sûr que ce n’est pas de l’intuition.

C’est votre mental qui s’agite via le sentiment de peur.

L’intuition est immédiate et fulgurante. Elle est légère et tonitruante. Elle est « une évidence« . La peur elle, est sourde et lourde.

L’intuition est toujours au point, parfaitement réglée, pas de discours dissonant, tout est très clair et lumineux.

L’intuition ne contient pas les mots comme « devrait, serait, pourrait ».

L’intuition ne juge pas et n’accuse pas. Elle vous rend heureux et léger comme une plume. Elle vous permettra de voir tous vos malentendus internes avec la plus grande clarté.

Vous avez aimé cet article ? Dites-le en laissant un commentaire juste en dessous…

 

Une réflexion au sujet de « Comment vivre votre intuition en quittant vos peurs ? Partie 2 »

  1. Merci pour cet article éclairant qui ouvre de nouvelles perspectives. De voir nos peurs plutôt comme un feu vert, un indicateur de la direction que l’on doit prendre pour accéder à notre projet de vie ça change fondamentalement tout et remet en question nos croyances et constructions mentales limitantes.
    C’est un véritable pied-de-nez au mental ou égo qui créé l’illusion pour masquer la réalité et continuer d’exister sans se remettre en question.
    Alors, vive la peur, elle nous renseigne sur qui nous sommes vraiment au plus profond de notre être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.