Comment ne plus avoir peur de croire à son intuition ? 2ème partie

Je crois à mon intuition en toutes circonstances

Dans la première partie de cet article, je vous expliquai que pour tout débutant intuitif, il lui était difficile de croire à son intuition du premier coup.

S’il n’y avait pas ce sacré mental, tout irait pour le mieux.

Mais voilà, il existe et il faut faire avec. Que dis-je ? IL FAUT FAIRE SANS !

Quelques exemples de situations cocasses

  • Ce que je ressens n’a ni queue ni tête !
  • Mon impression n’a rien de logique, rien ne correspond !
  • C’est impossible, je n’y crois pas !
  • Vraiment, je déraille, c’est du délire !
  • Ce que je pense est complètement idiot, je suis à côté de la plaque !
  • En fait, c’est tout à fait impossible de prévoir l’avenir !
  • Mon intuition me joue des tours, j’en ai marre de devoir l’écouter, c’est fatiguant !

Ça vous rappelle quelque chose ? C’est en tous cas les expressions les plus utilisées par les apprentis clairvoyants.

Sans compter que votre intuition arrive n’importe quand et sans prévenir.

Une clé indispensable pour réussir

AUCUNE ATTENTE est le secret pour croire enfin à son intuition

En effet, il est difficile pour le débutant dans la pratique intuitive, de recevoir et d’exprimer des impressions intuitives quand son mental lui rappelle sans arrêt qu’il est impossible de savoir quelque chose sur un sujet dont il ignore tout.

Pourquoi ? Parce que depuis l’école, on vous apprend que deux et deux font quatre et que tout ce que vous savez est issu seulement de votre apprentissage et de votre expérience.

Le phénomène intuitif bouscule tout çe que vous pensez maîtriser et revisite au plus profond vos certitudes sur ce que vous croyez savoir en réalité.

Et si vous vous obstinez à rester dans le contrôle, ça va se bousculer dans votre tête, la migraine vous guette, assurément.

LE SECRET “LÂCHEZ-PRISE en méditant, tous les jours s’il le faut…

Il est vital dans votre progression de bien définir où finit votre mental et où démarre votre intuition. En effet, votre esprit logique va faire le travail qu’il a toujours fait. Celui de censurer vos ressentis au profit de ce qu’il juge acceptable et conforme à la réalité ou à votre expérience.

Sa réaction sera tout aussi emblématique concernant vos impressions, en interférences ou en chimères. C’est de cette manière que travaille votre esprit logique quand il est obligé de travailler en l’absence d’information.

Alors la clé est de s’habituer aux différentes manœuvres qu’utilise votre mental pour continuer à jouer son rôle de protecteur et d’arbitre.

Une fois de plus, vous êtes en train d’accorder votre instrument intuitif, je sais ce n’est pas facile, mais tout élève musicien fait parfois des couacs avec son instrument chéri.

Rappelez-vous, vous êtes dans un processus d’apprentissage où vous devez réapprendre à faire fonctionner une qualité innée que vous avez oubliée avec le temps.

Vous ferez de fausses manœuvres, des erreurs, c’est normal au début, mais avec de la pratique et un outil dont je vais bientôt parler, vous arriverez normalement à éviter l’auto-suggestion qui guette tout débutant.

Cet article vous a plu ? Réagissez en laissant un commentaire ci-dessous ou en le partageant avec vos amis sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.