ArticlesCas pratiquesCroire à son intuition

Est-ce une peur ou une intuition ?

« Est-ce une peur ou une intuition ? »

Faisons une enquête en 4 points !

Comme vous le savez, et j’en veux pour preuve vos nombreux témoignages, qu’ils soient postés aussi bien sur les réseaux sociaux que sur le blog, le fait que vous confondiez  la peur avec l’intuition est un thème récurrent.

En effet, beaucoup d’entre vous ont une tendance nette à faire l’amalgame entre une peur et une intuition. Ce qui fait que votre sixième sens s’en trouve fortement ébranlé.

Beaucoup sont persuadés même que c’est une condition d’entrée ou que c’est principalement ou à cause d’un manque d’information que la peur ou le sentiment de peur est le premier vecteur de l’arrivée d’une intuition.

Soit dit en passant, dans notre société sont principalement valorisées des notions d’efficacité et de performance, aussi il est à constater que tout ce qui s’en écarte fait peur.

De même, gouverner par la peur s’avère encore aujourd’hui bien plus efficace que la bienveillance.

Il n’en est donc rien et je vais m’attacher dans cet article de vous prouver le contraire.

 

1- Je sens que quelque chose de terrible va m’arriver, est-ce une intuition ?

Les peurs ou les sentiments que quelque chose de négatif va arriver font que l’on prend assez fréquemment ce sentiment comme étant une intuition, alors qu’il n’en est rien, en tous cas, pas comme le commun des mortels l’interprète injustement.

Ce qui donne comme résultat une très large confusion entre ce qu’est une bien réelle intuition et toute autre chose. Dans le même temps, cette confusion entre une crainte irréaliste et une intuition peut provoquer chez certains une forme de déterminisme catastrophique.

Confondre peur et intuition va emmener un grand nombre d’entre vous à opter pour des choix et vers des prises de décision qui restreignent votre vie plutôt que l’élargir.

Une vie réussie est une vie qui sous-entend une question d’équilibre où la peur prend très peu de place au profit d’un sentiment intuitif prédominant.

Pour réaliser cette enquête, nous allons décortiquer ensemble ce que je considère comme étant important, tout en nous dégageant au mieux possible des fantasmes et des attentes irréalistes.

2- Considérons donc les propriétés de la peur.

Une peur quelle qu’elle soit est une émotion réelle. Par exemple, si lors d’une promenade un dimanche en famille, vous voyez débouler un chien enragé et se diriger vers vos enfants, vous allez savoir ce qu’est une peur réelle.

De même, si vous vous amusez à sauter d’une falaise lors d’un séjour à la mer, pour plonger 2 mètres plus bas, vous ressentirez un sentiment de peur tout à fait naturel. C’est l’instinct de conservation en action qui agit.

Votre action sera alors, soit d’éviter l’action proprement dite ou passer par une peur de protection en ce qui concerne le chien enragé. Ce sont donc des craintes saines et normales, nous sommes bien d’accord.

Maintenant, les peurs peuvent être aussi de nature totalement irréaliste, comme les fausses évidences et qui paraissent pourtant vraies, en apparence. C’est ce qui se passe quand nous nous mettons à imaginer des scénarios tragiques ou que nous imaginons des choses qui pourrait arriver SI… ! Si un certain nombre de conditions anormales étaient réunies.

Lorsque l’on se met à comparer intuitions et craintes, le premier sentiment qui vient est un amalgame abstrait entre la peur elle-même et le sentiment de peur ou de quelque chose que nous sommes bien incapables de maîtriser. Cela appartient au domaine des peurs imaginaires (car l’être humain aime bien se faire peur), la supposition que quelque chose de tragique va arriver

3- Réfléchissez bien à ce que vous entendez par intuition

Je définis l’intuition comme étant une forme de guidance intérieure et à ce titre, elle appartient au monde du savoir, c’est une boussole interne. Soit !

Mais contrairement à la peur, où je le répète, le sentiment de peur, l’intuition, la vraie intuition possède toujours dans sa manifestation intrinsèque une connotation positive. C’est cette intuition-là qui nous guide, qui nous fait trouver notre chemin et qui dans le même temps fait intervenir notre expérience. Voyez-vous où je veux en venir ?

La peur en elle-même fait appel à un fait nouveau qui ne fait point référence à un fait connu de nous. C’est ce qu’on appelle aussi une projection du mental (soit dit en passant, le mental aime bien se faire peur).

On appelle aussi le sentiment intuitif : feeling, instinct, intuition, vision. Ce sont juste des sentiments internes qui doivent nous faire comprendre comment notre intuition influence fortement nos décisions et nos actions.

Je rappelle toutefois qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise intuition, tel que vous pourriez le définir.

Quand il y a intuition, il y a un message important pour vous.

Comprenez bien ce qui se passe

Qu’est-ce qui est à l’œuvre quand vous prenez une peur pour de l’intuition ? La peur ou le sentiment de peur s’exprime principalement par des réactions physiques comme la transpiration, une montée d’adrénaline soudaine, des tremblements, etc.

Alors que l’intuition et par extension le sentiment intuitif, représentent un ensemble de positions émotionnelles positives qui vous font penser à des directives internes, et qui suivies, vous apportent de meilleures situations pour vous. C’est une voie d’engagement et de passage à l’action IMMÉDIAT.

La peur quant à elle vous fait faire l’inverse. C’est-à-dire, FUIR, prendre la tangente, aller en sens inverse… Vous comprenez ?

Ainsi, quand vous prenez une peur pour de l’intuition, vous êtes pile-poil dans une croyance erronée que quelque chose est en train de se produire à votre insu, mais que vous sentez que vous êtes impuissants face à cette chose. Vous devenez incapables de réagir, vous vous inquiétez, ce qui fait que cela désactive du coup votre vraie intuition et surtout votre capacité à aller au-delà de la peur elle-même.

Alors, pour ne pas rajouter de l’inconfort à votre situation, vous intégrez l’intuition dans le schéma de peur et le pire ne tarde pas à s’installer. Confusion, peur et intuition se mélangent en un inextricable puzzle.

Un conseil qui vaut son pesant d’or : « arrêtez de vous projetez dans le futur, vivez le moment présent «

Les peurs irrationnelles vivent et se nourrissent dans le futur, le moment présent en est dépourvu !

4- Faites l’inventaire de ce qui vous fait peur

À la lumière de ce que je viens de vous expliquer, et en agissant en conscience (cela va de soi), je vous demande maintenant de faire un petit travail. Réfléchissez à ce que vous prenez pour de l’intuition et ce que vous prenez pour des peurs.

Pensez bien à cela et dites-moi dans la zone commentaires si vous comprenez mieux comment faire la différence entre une réelle intuition, positive, aidante, accompagnante et une peur paralysante, qui vous fait faire le chemin inverse de ce que vous devriez faire idéalement.

Notez bien les choses importantes qui mettent en action le sentiment de peur et votre intuition, comme la peur de perdre votre emploi, peur de perdre quelqu’un que vous aimez, la crainte de blessure, la peur pour la sécurité de vos enfants, la peur de vieillir, la peur de l’avenir, etc.

Tachez de bien faire la différence entre une peur réelle et le fantasme de peur que vous prenez pour de l’intuition, comme par exemple vous imaginer que le l’avion que vous allez devoir prendre pourrait s’écraser parce que la veille vous avez lu dans la presse quelque part que cette compagnie aérienne avait déjà eu des problèmes sur ces vols-là.

Faites le tri en conscience entre les faits réels et votre sentiment interne à propos de ce qui pourrait se passer si vous ne faites par intervenir ce fameux sentiment de peur.

Posez votre question ou votre sentiment par rapport à cet article. Que vous est-il arrivé dans ces situations et comment avez-vous fait pour faire la différence ?

Sachez encore une fois que je suis là POUR VOUS, mais rappelez-vous aussi que je suis passé moi-même par ces dites étapes et que cela a transformé ma vie…

Je suis curieux de lire vos expériences et ce que cela a fait dans votre vie !

 

[wpformfacile]

Termes de recherche:

  • intuition ou peur
  • avoir une mauvaise intuition
  • Un sentiment ou une intuition sur ce qui va se passer; une intuition
  • pressentiment ou peur
  • peur ou intuition comment distinguer
  • intuition ou angoisse
  • intuition angoisse
  • entre envie et peur
  • différence préssentiment et intuition
  • différence entre intuition et peur

15 réflexions au sujet de « Est-ce une peur ou une intuition ? »

  1. Bonjour,j’ai lu votre article et je n’arrive pas à l’intégrer à mon problème actuel est pourtant… il y a 1an j’ai découvert que mon conjoint allait sur des sites de rencontres proposer des relations physiques sans lendemain à des centaines de filles. Ça ne tenait que du fantasme pour lui et il n’est jamais passé à l’acte malgré être aller boire un verre avec une ou 2. Notre couple allait mal depuis longtemps et ob commencait a remonter la pente foucement mais lui se réconfortait là dedans.. moi javais lintuition quil me mentait et me cachait qqch ayant vécu une trahison avant avec qqun d’autre. Le jour où j’ai appris ça ma petite voix me disait d’attendre et d’accepter car je ne voulais pas partir,pas par peur mais avec une certaine sérénité. Par contre mon intuition ou ma peur d’être trahie c’était avérée exacte et depuis dans certains moments de fatigue ou dans ses moments à lui difficile j’ai terriblement peur que cela se reproduise.
    Cette épreuve nous à rapprocher dans un sens mais me laisse un sentiment de doute permanent… Et je n’arrive pas à avancer à cause de ça… que me conseillez vous?

    1. Je vous conseille Natasha de bien vouloir prendre rendez-vous avec moi pour une consultation. En effet,
      vous me décrivez tout votre historique de vie et vous fournir une réponse là, comme ça, serait
      totalement alambiquée et dépourvu de professionnalisme.

  2. Bonjour peut être est il un peu tard pour avoir une réponse mais je tente, je suis beaucoup angoissée depuis des mois suite à des soucis passés .J’ai une grosse peur de mourir et je n’arrive plus à me projeter dans l’avenir, comme ci il allait m’arriver quelque chose, surtout dès que j’ai des douleurs physiques je panique..Or je fonctionne assez aux signes, aux messages que l’on peut recevoir dans la vie de tous les jours ce qui me panique encore plus quand j’en reçois sur certaines choses..Comment arriver à faire la différence entre une intuition et une peur?vivre dans l’instant présent d’accord mais dès que je pense au lendemain pour prévoir quelque chose je me dis seras tu là ? c’est frustrant et c’est un éternel combat de chasser cette negativite, je voudrais être sereine et libre, pouvoir être en pleine conscience pour vivre le moment présent mais je suis très anxieuse et sensible. .merci pour votre aide.

  3. Bonjour Rafael,

    Merci pour votre article. Comme les autres, il amène une compréhension claire sur ce qu’est l’intuition.
    Je suis bien d’accord avec vous, il est important de faire la différence entre une intuition réelle, et une pseudo-intuition!
    Lorsque l’on prend de s’écouter, la différence est flagrante… La peur nous ferme, nous enferme, est lourde, alors que l’intuition expand et fait grandir!
    Tout est dans le ressenti. La réponse est dans notre corps.
    C’est ce qui me permet de comprendre aujourd’hui l’importance d’être enraciné, l’importance d’être LA, ici et maintenant.

    Merci pour vos lumières et les informations pertinentes que vous délivrez !

  4. Bonjour Raphael,

    J’ai été interpellée par ce que j’ai pu lire sur votre site tant j’ai l’impression de traverser exactement ce que vous décrivez.
    J’ai dernièrement fait une rencontre absolument imprévue qui m’a amenée à faire rapidement certains choix radicaux dans ma vie car une petite voix dans ma tête ne cessait de m’y inciter. C’était une évidence mais très rapidement une autre évidence s’est installée, à savoir que tout finirait bien mais que ce serait compliqué. Alors que tout allait bien, je me suis retrouvée prise par des angoisses incontrôlables qui contrastent avec la sérénité à laquelle m’invite la petite voix dans ma tête.
    J’ai décidé de faire confiance à mon côté impulsif mais sans véritablement savoir si c’est mon intuition ou ma peur de l’inconnu qui s’exprime.

    Alors même que j’arrive à retrouver ma sérénité quand je me concentre sur moi et sur ce que je ressens, mes proches qui eux analysent la situation de manière plus rationnelle j’imagine m’inviteraient presque à agir différemment. Et du coup je suis un peu perdue je l’avoue, alors même que j’étais et que je suis encore au fond pleine de certitudes car je sais, je sens que tout se finira bien pour moi.

    Une amie me tire les cartes depuis maintenant plusieurs années, elle ne s’est jamais trompée dans ce qu’elle m’avait annoncé et pourtant je ne parviens pas à lutter contre mes angoisses. Elle m’avait prédit cette rencontre avant même qu’elle ne se fasse avec des détails de précision très troublants et qui n’ont fait que se confirmer et se préciser depuis que la rencontre s’est effectivement produite. Qu’en pensez-vous ? Que me conseillez-vous ?

    En vous remerciant

    1. Bonjour Marie,
      La réponse juste à ce vous croyez vivre d’angoissant se trouve justement dans votre besoin de tout contrôler et même pire à ce que votre entourage (qui vous aime) a envie de prendre le contrôle pour vous. Ce sont des situations que vivent mes étudiants à propos de tout dans leur vie. Vous n’y faites pas exception, mais il existe des méthodes éprouvées qui permettent de s’en détacher en douceur.
      Votre angoisse correspond à embrasser une zone inconnue (même si elle avait en son temps été prévue) et vous vous retrouvez à vous poser des questions qui n’appelleront hélas pas de réponses claires.
      Vous devez faire très attention à rester le plus lucide possible en vous tenant écartée émotionnellement de l’influence de vos proches. La solution, pratiquer régulièrement une méditation en vibration « ALPHA ».
      Nos amis, notre famille aiment à ce que nous soyons respectés, mais ils ne sont pas à votre place et en voulant vous être utile, ils ne font que compliquer un peu plus les choses, en effet, ce sont leurs peurs irrationnelles plus que les vôtres qui s’expriment ici.
      Mon conseil : si, à la suite d’une intuition, les choses se calment et qu’apparaissent des synchronicités, des situations favorables, vous êtes sur la bonne voie et vous n’avez plus à vous inquiéter.
      Si par contre, à la suite de ce que vous avez « interprétée »comme une intuition les choses semblent se compliquer (des retards, des inconvenances, des blocages), il ne s’agissait pas alors d’une intuition. L’intuition sait et elle ne se trompe jamais. Si vous vous retrouvée embarquée dans une suite de problèmes divers après une intuition, c’est que ce n’en était pas une, mais plutôt la projection de votre mental…

      Chaleureusement

      Rafael

  5. Bonjour Raphael

    Il m arrive souvent c’est peur que je confonds avec une intuition, et généralement, c’est un vrai moment de panique, par contre, quand j arrive à calmer le jeu respirer profondément, je me recentre, et là cette peur passe et la journée se passe sans encombre

    1. Bonjour Thierry,
      Oui, je sais ce que vous vivez, car j’ai déjà vécu ce genre de situations par le passé, mais vous avez raison, prendre un temps pour soi, se recentrer et respirer permet de faire le tri entre une véritable menace et une simple projection de son mental.
      Il est vrai également qu’il est facile de confondre une intuition avec un sentiment de peur, de même qu’une projection avec un désir inconscient.
      Ce phénomène est à relier aux attentes que nous entretenons tous avec nous-mêmes, même si nous nous en défendons, c’est une réalité à laquelle nous devons être en responsabilité, car ne pas choisir, c’est encore choisir disait Jean-Paul Sartre.
      En tous cas, BRAVO pour votre initiative, je suis sûr qu’elle pourra rendre service à plus d’un…

      Bien à vous Thierry

      Rafael

  6. Bonjour,

    Votre article tombe à point, car j’ai posé une première question à mon intuition au sujet d’un projet que j’ai en tête. La réponse est venue d’une étrangère la veille de Noël.

    Maintenant, j’ai posé une deuxième question au sujet de ce même projet et la réponse n’est pas encore venue et cette «non-réponse» me fait douter de la première réponse que j’ai obtenue et du coup ça crée un doute. Ce n’est pas tout à fait une peur, mais un doute.

    Namasté,

    Colette

    1. Bonjour Colette,

      Vous avez vécu je crois une belle synchronicité et c’est tant mieux, car c’est une expérience d’une très grande richesse.
      Comme dans la réponse que j’ai laissée à Roger ci-dessous, vous devez faire attention
      au phénomène de l’attente inconsciente. Votre intuition ne connait pas le temps et elle est dépourvue de montre, encore moins de calendrier.

      Gardez confiance en votre intuition et surtout en vous, car c’est de ça qu’il s’agit ou bien que ce n’est pas le moment que vous receviez la réponse.

      C’est certainement au moment où vous ne vous en soucierez plus que la réponse arrivera comme par enchantement. Allez, courage !

      Ça va marcher…

      Rafael

  7. Bonjour Rafael Arieli,
    Depuis que je me suis impliqué au Tarot de Marseille, sur la symbolique, l’historique et le long apprentissage d’une lecture tarologique, j’ai dans un premier temps compris qui j’étais avec mes défauts et mes qualités. Plus serein avec moi-même je peux constater que mes peurs ont pris du recul sur ma personnalité, par contre en échange je vis des sensations curieuses, cela se traduit par un mal-être profond ou des moments euphoriques selon l’événement qui me sera divulgué, généralement endéans les 24h. Bref, je n’ai pas encore su canaliser une image ou un scénario en rapport avec l’event au moment où celui ci se produit., mais si cela devait changer, parle-t-on d’intuition ou de médiumnité? Bien à vous, Roger

    1. Bonjour Roger,
      Heureux de faire votre connaissance via votre commentaire. J’ai bien lu votre question
      et je pense savoir ce qui vous chagrine. Je sais à quoi vous faites allusion, car c’est quelque
      chose qui m’est aussi arrivé.

      En effet, je n’utilise pas le tarot pour vérifier mes intuitions, mais je lui préfère un pendule de
      radiesthésie. Au début de cet apprentissage (il y a plus de 30 ans…) je connaissais les mêmes
      attentes et les mêmes déceptions/euphories.

      Car dans toutes recherches, il y a un phénomène d’attente inconscient, même si l’on fait tout
      pour que cela ne se passe pas ainsi. C’est un vrai travail à faire sur soi et cela prends du temps.

      Maintenant, il convient que vous preniez du recul dans vos recherches et n’être à l’avenir plus
      aussi impliqué émotionnellement. Mon conseil, faites vos recherches et puis ensuite, passez
      à autre chose !

      Pour moi et selon mon expérience, l’intuition est l’antichambre de la médiumnité, mais ce n’est pas la même démarche, encore une fois, il y a beaucoup de travail qui vous attend.

      Bien à vous également

      Rafael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.