Posts tagged coïncidences

Comment développer votre intuition ?

16

Comment développer votre intuition ? Comment apprendre à gérer vos peurs et vos doutes quand vous devez prendre une décision ? Comment apprendre à gérer vos peurs et vos doutes quand vous devez prendre une décision ?

Ce n’est pas si compliqué que ça y paraît, c’est juste une question de méthode et d’application et aussi de passage à l’action. Dame nature en sage conseillère vous l’a léguée à votre naissance mais ne vous a pas dit où elle l’avait cachée.

Termes de recherche:

  • je ne metrise plue me sens dintuition quoi faire
  • clair information clair voyance
  • Comment Devenir Intuisive
  • comment devenir intuitif
  • Comment devient on intuitif
  • comment etre intuitif

Est-ce bien une intuition ou toute autre chose ?

4

Développez votre intuition.  Utilisez votre intuition pour accéder à une vie meilleure ?
 Croire à son intuition. L’art de développer votre sixième sens tout en augmentant votre confiance en vous.


 

Est-ce bien une intuition ou toute autre chose ?

Ce sont les questions qui me sont posées systématiquement. Que ce soit au cours de mes formations ou lors de conférences en live. Ces questions, vous me les livrez en me parlant de votre mental envahissant, de votre incapacité à faire la différence entre une peur, une projection, un désir, un manque et une véritable intuition. Je sais que cela vous embête au plus haut point et je vais tenter d’y répondre au travers de cet article, que j’espère le plus clair possible.

Bien sûr, je ne pourrai pas tout développer dans ce seul article, car qui peut le plus peut le moins, mais au moins, élaguer quelque peu, sans toutefois en faire un livre de cours.

L’intuition comme je vous l’ai souvent écrit communique par de multiples canaux et il est souvent bien difficile aux débutants intuitifs de s’y retrouver. Alors, comment faire ?

 

Comment faire la différence entre l’intuition et le mental ?

Voici quelques exemples pour illustrer tout ça…

C’est le cas de Mireille qui me dit que sa tête bouillonne tout le temps, qu’elle ne parvient pas à être tranquille plus de dix minutes, qu’elle n’arrive jamais à avoir l’esprit au repos et qu’elle s’en trouve épuisée à la longue.

Pour Carole, c’est par seulement par périodes. Tantôt ses intuitions sont très bonnes, elles s’avèrent exactes, mais à force de penser tout le temps, elle n’arrive plus à faire la différence et tout finit par s’emmêler et devenir un brouhaha indigeste.

Pour Jeanne, c’est encore une autre histoire. Elle a parfois l’impression de devenir dingue. Elle se demande si c’est bien normal que ses pensées mélangées à ses intuitions soient toujours en éveil. Elle le vit presque comme un calvaire. Et au bout du compte, elle ne sait plus vraiment faire la distinction entre ce que lui dicte son intuition et ce que lui dicte son mental.

Rappelez-vous ce mot-clé. L’accès à votre intuition est dans le lâcher-prise et la confiance

J’ai donc décidé de révéler quelques pistes pour toutes les personnes qui m’ont gentiment laissé des commentaires, que ce soit sur le blog ou sur ma page Facebook. Je le fais également pour toutes les autres  qui ont déjà répondu à mes derniers sondages.

En effet, suivre le message intuitif, croire en son intuition ne va pas de soi pour un grand nombre d’entre vous, c’est même souvent le contraire, alors que c’est pourtant bien plus simple que ça en a l’air. Votre intuition a toujours raison, tenez-le vous pour dit et si ce n’est pas le cas, c’est que c’était tout autre chose.

Comment suivre son intuition en étant à peu près sûr de ne point se tromper ?

Votre petite voix, votre intuition à vous NE SE TROMPENT JAMAIS. Vos erreurs proviennent surtout de votre incapacité à faire taire un tant soit peu votre mental et votre égo. Comme j’aime bien schématiser tout ce que j’entreprends ainsi tout ce que je livre en terme d’enseignement, j’ai décidé de vous répondre en 3 petites étapes/exercices, à faire à la maison.

Pour réaliser cette suite d’exercices, vous allez devoir investir dans un cahier d’entrainement, c’est tout ce dont vous aurez besoin, sinon de votre intuition.

1re Étape. Vérifiez vos intuitions passées et comprenez pourquoi vous ne les avez pas suivies !

Faites le compte où vous vous êtes dit en votre for intérieur : « je le savais et pourtant, je n’ai pas osé passer à l’action »… Pour bien réaliser cette première étape, il convient de faire attention et de faire un premier bilan des raisons qui ont fait que vous avez choisi d’étouffer votre petite voix pour n’écouter que votre mental. Soyez le plus honnête possible, sinon vous allez vous mentir à vous-même et ce n’est pas le but de cet exercice.

Donc, remémorez-vous les 3 dernières intuitions que vous avez eues si vous vous en rappelez, sinon la toute dernière. Prenez votre carnet d’intuition que vous ne réservez qu’à cet usage et séparez votre feuille en deux parties.

La première partie est consacrée à l’intuition proprement dite et la 2e partie est consacrée elle à la réflexion que vous avez eue avant d’agir ou pas. Le but ici est de bien constater quand et pourquoi votre peur d’agir s’est mise en action.

Pensez bien tout de même à vous rappeler que votre intuition est là à vos côtés pour vous aider à trouver la meilleure solution, sinon la moins pire. Car même si ultérieurement les faits vous donnent raison ou tort, vous allez vous dire « en fait, je le savais ! » Il y a toujours une raison cachée pour ne pas écouter le sentiment intuitif.  Il y a la société, les autres, le quand dira-t-on, la peur du ridicule, la peur d’avoir raison, et bien d’autres…

Donc, apprenez à agir en étant le plus factuel possible en travaillant comme suit : bilan – reconnaissance des empêchements et des blocages que je viens de citer plus haut, puis phase action.

 

2e Étape. Les autres savent mieux que vous ce qui est bon pour vous !

Vous vous êtes forcément déjà retrouvés face à des personnes pour le moins autoritaires, pour ne pas dire envahissantes et vous n’avez pas osé à ce moment leur déplaire en leur exposant un avis différent. Pour avoir la paix, vous avez préféré baisser d’un ton et ne pas exprimer franchement votre ressenti, « alors que vous saviez pertinemment que vous aviez raison » et patatras, ce qui devait arriver est arrivé.

Votre problème tient plus du fait que les compétences que vous admirez chez les autres sont déjà présentes en vous et que c’est là un problème de confiance en soi qu’il vous faut travailler.
Douter fait hélas partie du processus dans lequel s’engagent tous mes étudiants, mais en sachant réellement pourquoi et pour quelle finalité. L’intuition est par définition, la compréhension immédiate et sans raisonnement d’une situation.

Ma méthode pour oser sans avoir peur de passer pour un prétentieux ou pour une prétentieuse est très simple.

Faites comme si. Commencez par exprimer ce que vous susurre votre intuition, à haute voix,  en expliquant le plus gentiment du monde que c’est une intuition.

 

3e Étape. Mais la dernière fois, le résultat de mon intuition était faux !

Vous êtes-vous vraiment trompés en faisant confiance à votre intuition ? Ou bien était-ce autre chose ? Quelque chose que vous ne souhaitiez pas voir arriver. Ou bien un désir plus fort que tout !

Il arrive fréquemment qu’au début d’un apprentissage on mélange tout, et tant et si bien que l’on se retrouve au final complètement perdu. C’est normal surtout au commencement, mais il est crucial d’apprendre à faire/voir autrement…

On va prendre pour cet exemple le fait que vous ayez suivi une intuition et qu’au final, vous ayez le sentiment que votre intuition était fausse, ce qui vous a causé embarra et encore plus de doute.

Soit ! Mais maintenant, soyons clairs jusqu’au bout ! Si vous avez suivi un message et que celui-ci a généré des complications ou même l’inverse de ce que vous espériez, il y a matière à réfléchir avant d’accuser l’intuition (qui n’y est pour rien).

 

Qu’est-ce qui peut vous polluer à certains moments ?

Dans un sentiment comme un message de l’intuition, des tas de choses peuvent venir se greffer en même temps que l’intuition elle-même. Et c’est ce qui complique tout pour le pauvre accédant à la connaissance de soi.

Alors, le premier élément à prendre en compte, c’est de réaliser que ce que l’on porte en soi secrètement n’est peut-être qu’un désir ou qu’un rêve, qui n’a pas grande chance à se réaliser parce qu’illusoire.

Vous et moi (je n’y fais pas exception), entretenons des rêves qui sont trop éloignés de notre réalité tangible et mesurable. Et comme ils ont peu de chance qu’ils se produisent dans la réalité, on entretient involontairement des fantasmes, on est sûrs à 100% qu’ils vont arriver un jour et on y croit dur comme fer, bref, c’est l’incohérence totale entre ce que nous sommes capables de procréer et ce dont nous sommes dans l’incapacité de se voir créer. Cela crée de l’attente et de l’espoir. Tout cela vient se mélanger avec l’intuition.

Mon conseil est de rester lucide et ancré dans le moment présent. Toute démarche personnelle d’évolution doit s’inscrire dans un momentum intuitif cohérent, qui respecte votre identité, votre champ d’action physique et psychologique. Tout ce qui vous éloigne de votre centre est à proscrire rapidement, car cela vous éloigne plus encore de votre vérité, de votre vraie nature, de ce que vous portez en vous de merveilleux.

Donc, restez au contact intime de soi. En effet, il n’est pas rare qu’une personne ayant une forte attente envers quelqu’un ou quelque chose prenne ce sentiment pour un désir et le confonde à ce moment-là avec une intuition. Si l’action qui suit le sentiment intuitif se révèle compliquée, si cela révèle des complications diverses par déception ou frustration, vous allez accuser l’intuition.

C’est donc toujours à ce moment-là que l’on accuse l’intuition comme fausse et mauvaise conseillère.

À ce moment, vous pouvez accuser la terre entière, mais surtout pas l’intuition

Plein d’énergie d’amour dans votre vie, car l’intuition s’en nourrit exclusivement.

Vous êtes d’accord, vous n’êtes pas d’accord avec cet article ? Dites-le-moi dans la zone commentaires sous celui-ci.

 

[wpformfacile]

Termes de recherche:

  • A quoi sattendre lorsque notre instinct noys dicte la vie
  • comment croire son intuition

L’intuition est une faculté qui embellit la vie

6

Développez votre intuition.  Utilisez votre intuition pour accéder à une vie meilleure ?
 Croire à son intuition. L’art de développer votre sixième sens tout en augmentant votre confiance en vous.

L’intuition est une faculté qui embellit la vie

Nous sommes tous et toutes des êtres intuitifs qui s’ignorent. Chacun possède dans ses gênes la capacité de vivre au quotidien l’intelligence intuitive.

Chacun est capable d’avoir un accès aisé à des données sensibles afin d’évaluer finement une opportunité, une rencontre, un contexte, une situation ou une personne. Ce n’est pas tout, car l’intelligence intuitive offre généreusement son éclairage bienvenu pour nous avertir d’un danger ou pour trouver une solution inédite à un problème.

Mais comme je l’ écris dans mes articles, l’intuition est une forme d’intelligence supra humaine dans le sens qu’elle participe activement à créer notre bonheur.

Elle le fait d’une manière globale, je dirais même d’une manière holistique. En effet, elle est capable de prendre et gérer en totalité tout ce qu’un être humain est capable de porter en lui. Elle est en capacité d’intégrer l’ensemble des données de notre environnement, de ce qui représente notre actualité pour améliorer grandement notre devenir et découvrir par ce biais la porte d’accès à notre cerveau « droit », les codes d’accès de notre bien-être sensoriel.

La magie de vos cinq sens

Elle le fait donc par le biais des émotions, qui elles-mêmes viennent de nos 5 sens, voir cet article.

C’est d’ailleurs par ces mêmes 5 sens que l’intelligence intuitive se développe harmonieusement en nous, mais il y a à cela une condition que beaucoup d’entre nous oublient. C’est cesser d’être centré sur sa petite personne. L’intelligence intuitive a en horreur le phénomène du nombrilisme et du quant-à-soi.

Le travail de l’empathie devient alors essentiel, sinon vital pour développer une conscience de l’intuition. Ce travail de reconquête de soi à travers l’autre est le cadeau que vous pouvez vous faire. En effet, être en empathie avec l’autre, l’étranger, va aider « à sentir, à pressentir des choses qui ne sont pas la projection de nos peurs, nos désirs ou nos angoisses.

C’est ainsi qu’une fois branchés sur nos sens internes, réceptifs à nos émotions et à notre voix intérieure, que nous sommes capables de vraiment ressentir ce qui est bon ou mauvais pour nous. Et nous le savons en notre for intérieur, c’est en effet une connaissance intime même si nous ne connaissons pas tous les éléments en action. C’est une certitude folle et rassurante à la fois.

Oser se faire confiance

Notre monde est infini et c’est aussi le cas des réponses qui peuvent nous parvenir, c’est ce qui fait également peur.  Car quelle est alors la meilleure réponse à apporter en face de chaque question ?

Beaucoup de personnes sont dans la confusion totale entre leur ressenti à propos de ceci ou de cela et les possibilités quasi infinies qui s’offrent à eux. L’intuition est alors la boussole intérieure, elle est une invitation à l’autonomie, elle représente la liberté de pouvoir être et de modeler son quotidien au plus juste de ses besoins, de ce dont on a profondément envie !

L’intuition nous fait gagner aussi du temps sur le temps, elle nous rapproche de nos véritables motivations, elle permet de faire le tri entre ce qui est du domaine du possible et nous permet d’écarter ce qui nous en éloigne. Développer son intuition, c’est se connecter avec ses puissantes ressources intérieures.

Le plus gros problème que les gens rencontrent avec leur intuition, c’est qu’il n’ont pas appris à suffisamment lui faire confiance. En effet, comment faire confiance à quelque chose que l’on ne maitrise pas, alors qu’en même temps on est bien incapable soi-même de se faire confiance ?

Rappelez-vous quand même que l’intuition est toujours juste. Il n’y a pas de mauvaise intuition. Quand cela arrive, c’est que ce n’était pas une intuition, mais plutôt la projection d’une peur ou bien d’un désir inconscient.

Un petit pendule

Un bon exercice consistera (comme je le fais moi-même) à toujours utiliser un pendule de radiesthésie. En effet, cet outil merveilleux permet de faire le tri, et correctement utilisé, il permet d’éliminer toute autosuggestion et bien sûr, toute auto-projection volontaire ou involontaire.

C’est bien là toute la puissance et toute la simplicité de la radiesthésie intuitive qui est démontrable en bien des points. C’est la science du discernement à l’état pur. Et qui dit discernement, dit une certaine sécurité entre ce que l’on pressent sans garantie de crédibilité et une forme de certitude tangible et vérifiable.

Il y a aussi le tarot, mais je lui préfère de loin le pendule, beaucoup plus discret, et à emporter partout avec soi. Si vous êtes intéressé par cette solution, faites-le-moi savoir dans la zone commentaires sous cet article, je vous préparerai des articles et des extraits de mes cours.

Pour finir, j’aimerai insister sur le fait que dans toute aventure, il y a une zone de risque à envisager. Et le risque ici en intuition est double. « Soit vous passez à l’action, soit vous ne passez pas à l’action. »

Dans les deux cas, vous aurez à gérer une certaine forme d’inquiétude, car cela vous oblige à avancer en terrain inconnu et instable. Car vous ne saurez qu’à la fin si votre intuition s’est révélée exacte ou pas.

C’est dans l’action qui suit immédiatement le message intuitif que vous ferez grandir votre confiance en vous, croyez-en mon expérience…

Vos réactions, votre avis, vos motivations sont les bienvenues dans l’espace commentaires sous cet article

 

[wpformfacile]

Termes de recherche:

  • sixième sens intuition oeil

Est-ce une peur ou une intuition ?

15

« Est-ce une peur ou une intuition ? »

Faisons une enquête en 4 points !

Comme vous le savez, et j’en veux pour preuve vos nombreux témoignages, qu’ils soient postés aussi bien sur les réseaux sociaux que sur le blog, le fait que vous confondiez  la peur avec l’intuition est un thème récurrent.

En effet, beaucoup d’entre vous ont une tendance nette à faire l’amalgame entre une peur et une intuition. Ce qui fait que votre sixième sens s’en trouve fortement ébranlé.

Beaucoup sont persuadés même que c’est une condition d’entrée ou que c’est principalement ou à cause d’un manque d’information que la peur ou le sentiment de peur est le premier vecteur de l’arrivée d’une intuition.

Soit dit en passant, dans notre société sont principalement valorisées des notions d’efficacité et de performance, aussi il est à constater que tout ce qui s’en écarte fait peur.

De même, gouverner par la peur s’avère encore aujourd’hui bien plus efficace que la bienveillance.

Il n’en est donc rien et je vais m’attacher dans cet article de vous prouver le contraire.

 

1- Je sens que quelque chose de terrible va m’arriver, est-ce une intuition ?

Les peurs ou les sentiments que quelque chose de négatif va arriver font que l’on prend assez fréquemment ce sentiment comme étant une intuition, alors qu’il n’en est rien, en tous cas, pas comme le commun des mortels l’interprète injustement.

Ce qui donne comme résultat une très large confusion entre ce qu’est une bien réelle intuition et toute autre chose. Dans le même temps, cette confusion entre une crainte irréaliste et une intuition peut provoquer chez certains une forme de déterminisme catastrophique.

Confondre peur et intuition va emmener un grand nombre d’entre vous à opter pour des choix et vers des prises de décision qui restreignent votre vie plutôt que l’élargir.

Une vie réussie est une vie qui sous-entend une question d’équilibre où la peur prend très peu de place au profit d’un sentiment intuitif prédominant.

Pour réaliser cette enquête, nous allons décortiquer ensemble ce que je considère comme étant important, tout en nous dégageant au mieux possible des fantasmes et des attentes irréalistes.

2- Considérons donc les propriétés de la peur.

Une peur quelle qu’elle soit est une émotion réelle. Par exemple, si lors d’une promenade un dimanche en famille, vous voyez débouler un chien enragé et se diriger vers vos enfants, vous allez savoir ce qu’est une peur réelle.

De même, si vous vous amusez à sauter d’une falaise lors d’un séjour à la mer, pour plonger 2 mètres plus bas, vous ressentirez un sentiment de peur tout à fait naturel. C’est l’instinct de conservation en action qui agit.

Votre action sera alors, soit d’éviter l’action proprement dite ou passer par une peur de protection en ce qui concerne le chien enragé. Ce sont donc des craintes saines et normales, nous sommes bien d’accord.

Maintenant, les peurs peuvent être aussi de nature totalement irréaliste, comme les fausses évidences et qui paraissent pourtant vraies, en apparence. C’est ce qui se passe quand nous nous mettons à imaginer des scénarios tragiques ou que nous imaginons des choses qui pourrait arriver SI… ! Si un certain nombre de conditions anormales étaient réunies.

Lorsque l’on se met à comparer intuitions et craintes, le premier sentiment qui vient est un amalgame abstrait entre la peur elle-même et le sentiment de peur ou de quelque chose que nous sommes bien incapables de maîtriser. Cela appartient au domaine des peurs imaginaires (car l’être humain aime bien se faire peur), la supposition que quelque chose de tragique va arriver

3- Réfléchissez bien à ce que vous entendez par intuition

Je définis l’intuition comme étant une forme de guidance intérieure et à ce titre, elle appartient au monde du savoir, c’est une boussole interne. Soit !

Mais contrairement à la peur, où je le répète, le sentiment de peur, l’intuition, la vraie intuition possède toujours dans sa manifestation intrinsèque une connotation positive. C’est cette intuition-là qui nous guide, qui nous fait trouver notre chemin et qui dans le même temps fait intervenir notre expérience. Voyez-vous où je veux en venir ?

La peur en elle-même fait appel à un fait nouveau qui ne fait point référence à un fait connu de nous. C’est ce qu’on appelle aussi une projection du mental (soit dit en passant, le mental aime bien se faire peur).

On appelle aussi le sentiment intuitif : feeling, instinct, intuition, vision. Ce sont juste des sentiments internes qui doivent nous faire comprendre comment notre intuition influence fortement nos décisions et nos actions.

Je rappelle toutefois qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise intuition, tel que vous pourriez le définir.

Quand il y a intuition, il y a un message important pour vous.

Comprenez bien ce qui se passe

Qu’est-ce qui est à l’œuvre quand vous prenez une peur pour de l’intuition ? La peur ou le sentiment de peur s’exprime principalement par des réactions physiques comme la transpiration, une montée d’adrénaline soudaine, des tremblements, etc.

Alors que l’intuition et par extension le sentiment intuitif, représentent un ensemble de positions émotionnelles positives qui vous font penser à des directives internes, et qui suivies, vous apportent de meilleures situations pour vous. C’est une voie d’engagement et de passage à l’action IMMÉDIAT.

La peur quant à elle vous fait faire l’inverse. C’est-à-dire, FUIR, prendre la tangente, aller en sens inverse… Vous comprenez ?

Ainsi, quand vous prenez une peur pour de l’intuition, vous êtes pile-poil dans une croyance erronée que quelque chose est en train de se produire à votre insu, mais que vous sentez que vous êtes impuissants face à cette chose. Vous devenez incapables de réagir, vous vous inquiétez, ce qui fait que cela désactive du coup votre vraie intuition et surtout votre capacité à aller au-delà de la peur elle-même.

Alors, pour ne pas rajouter de l’inconfort à votre situation, vous intégrez l’intuition dans le schéma de peur et le pire ne tarde pas à s’installer. Confusion, peur et intuition se mélangent en un inextricable puzzle.

Un conseil qui vaut son pesant d’or : « arrêtez de vous projetez dans le futur, vivez le moment présent «

Les peurs irrationnelles vivent et se nourrissent dans le futur, le moment présent en est dépourvu !

4- Faites l’inventaire de ce qui vous fait peur

À la lumière de ce que je viens de vous expliquer, et en agissant en conscience (cela va de soi), je vous demande maintenant de faire un petit travail. Réfléchissez à ce que vous prenez pour de l’intuition et ce que vous prenez pour des peurs.

Pensez bien à cela et dites-moi dans la zone commentaires si vous comprenez mieux comment faire la différence entre une réelle intuition, positive, aidante, accompagnante et une peur paralysante, qui vous fait faire le chemin inverse de ce que vous devriez faire idéalement.

Notez bien les choses importantes qui mettent en action le sentiment de peur et votre intuition, comme la peur de perdre votre emploi, peur de perdre quelqu’un que vous aimez, la crainte de blessure, la peur pour la sécurité de vos enfants, la peur de vieillir, la peur de l’avenir, etc.

Tachez de bien faire la différence entre une peur réelle et le fantasme de peur que vous prenez pour de l’intuition, comme par exemple vous imaginer que le l’avion que vous allez devoir prendre pourrait s’écraser parce que la veille vous avez lu dans la presse quelque part que cette compagnie aérienne avait déjà eu des problèmes sur ces vols-là.

Faites le tri en conscience entre les faits réels et votre sentiment interne à propos de ce qui pourrait se passer si vous ne faites par intervenir ce fameux sentiment de peur.

Posez votre question ou votre sentiment par rapport à cet article. Que vous est-il arrivé dans ces situations et comment avez-vous fait pour faire la différence ?

Sachez encore une fois que je suis là POUR VOUS, mais rappelez-vous aussi que je suis passé moi-même par ces dites étapes et que cela a transformé ma vie…

Je suis curieux de lire vos expériences et ce que cela a fait dans votre vie !

 

[wpformfacile]

Termes de recherche:

  • différence entre écouter son intuition et ses peurs
  • intuition sentiment de peur
  • peur ou intuition
  • intuition ou peur
  • mauvaise intuition

Les 4 paramètres de l’intuition

7

Les 4 paramètres de l’intuition

Depuis que je traite de ce sujet et que j’écris sur l’intuition, je crois que j’ai tout entendu et tout lu à propos de ceci ou de cela. Ce qui me fait penser qu’il serait judicieux de rappeler ici les fondements de l’intuition et de son fonctionnement réel, qui est surtout de nous faciliter la vie, dans tous les sens du terme.

Bien sûr, par les temps incertains qui nous occupent, ce sujet “vaste au demeurant“ est très demandé. Car s’il permet d’y voir plus clair, il offre aussi l’énorme avantage d’avoir à ses côtés le meilleur conseiller spirituel sur les questions personnelles, sentimentales et professionnelles.

Et plus que tout, l’intuition est un formidable vecteur pour vous dire où vous en êtes et ce que vous devriez faire, aller ou accomplir, pour vivre l’abondance et réussir vraiment dans la vie.

Alors, j’en entends me rétorquer que si ça existait, ça se saurait depuis longtemps ! Et ils auraient tout à fait raison ! Puisque l’intuition est présente depuis la nuit des temps, n’en déplaise aux esprits chagrins.

Simplement (même si ce n’est pas si simple), et encore ! Cette intuition a été judicieusement bien cachée à nos désirs et à nos projections.

C’est ce qui fait que ça complique tout et que les esprits pas si bien intentionnés nous bassinent avec des pseudo vérités scientifiques, alors que l’intuition n’en a que faire pour continuer à exister.

Donc, je vous pose la question, car on me le demande tous les jours. L’intuition, le fait d’être ultra sensible à son environnement et de développer des capacités hors-norme à t-elle les solutions à vous offrir pour régler tous vos problèmes ?

LA réponse est OUI ! Clairement, car…

Il est important de vous rappeler une chose, c’est d’ailleurs la chose la plus importante à mon sens à propos de l’intuition.

C’est qu’en suivant une intuition, en lui faisant confiance et en passant immédiatement à l’action ensuite, des situations favorables arrivent.

Vous rendez-vous compte de l’importance de cette information ?

Des situations favorables arrivent… Ce qui revient à dire que si on a l’audace de suivre une intuition, sans se prendre la tête, l’univers met toute sa puissance en jeu pour nous faciliter la vie.

La vie peut devenir très agréable, n’en convenez-vous pas  ?

Franchement, connaissez-vous d’expérience pareil phénomène, capable de vous apporter presque comme sur un plateau la réponse avec une situation et qui en plus vous est favorable ?

Alors, pour que tout cela arrive, vous devez vous rappeler 4 petits points. Ils sont essentiels pour la bonne compréhension du processus et évidents pour que ces situations favorables viennent à vous, car c’est de ça qu’il s’agit réellement.

Car ce n’est pas vous qui vous dirigez vers ces situations, mais ce sont bien elles qui viennent vers vous.

Voici maintenant les quatre paramètres d’une intuition. En vous rappelant ces paramètres-là, cela pourra vraiment vous aider à identifier plus facilement une vraie et bien réelle intuition.

1er paramètre :    elle semble surgir de nulle part,
2e  paramètre :    vous savez qu’elle est véridique et vous ignorez comment vous le savez,
3e paramètre :    elle est si convaincante, qu’en général, elle vous pousse à agir, à passer immédiatement à l’action,
4e paramètre  :    en l’écoutant et en la prenant en compte, des situations favorables vous arrivent,

Ces 4 paramètres sont très importants pour celles et ceux qui ont le désir ardent de développer leur intuition. Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose, c’est bien celle-ci !

Rappelez-vous aussi qu’il n’existe pas de mauvaises intuitions ni de bonnes intuitions. Quand il y a une intuition, il y a un message important pour vous.

Vous devez aussi vous rappeler que l’intuition est imbriquée nativement dans un fonctionnement psychologique normal, ce qui veut dire que même si vous y croyez moyennement, sa présence dans vos processus de pensée est elle bien réelle, et il ne tient qu’à vous qu’elle se manifeste plus souvent.

Pour ce faire et dans un 1er temps je vous invite à noter ses petits messages afin d’en vérifier les résultats dans votre réalité, et au fur et à mesure des expériences, vous saurez mieux la repérer, vous prendrez plus largement confiance en vous.

Cela vous permettra avec un peu d’entrainement et d’assiduité de suivre ensuite des messages plus importants.

Ainsi vous pourrez vous fier plus aisément à vos intuitions car à ce moment-là, vous vous en ferez une alliée précieuse dans votre vie.

Pour mettre en lumière des indices concernant vos intuitions, appuyez-vous sur les explications que je vais vous donner :

Pour commencer, faites le point sur vos intuitions actuelles ou sur celles que vous avez vécues.

Pour cela, replongez en vous-même, prenez un petit temps d’analyse pour vous rappeler d’intuitions que vous avez déjà eues, (que vous les ayez suivies ou pas), peu importe, quel que soit le sujet.

Au fur et à mesure qu’un souvenir vous vient à l’esprit, je vous invite à le noter dans un petit carnet dédié à cet exercice dans lequel vous pourrez prendre des notes sur les détails de vos intuitions.

Par exemple, si vous avez suivi une intuition, notez et repérez quel résultat positif vous en avez retiré et à l’inverse, si vous ne l’avez pas suivie, que s’est-il passé pour vous ?

Cela vous permettra de constater comment votre intuition se manifeste dans votre vie.

Pour mettre en lumière des indices concernant vos intuitions, appuyez-vous sur les explications que je vais vous donner. Car pour croire à votre intuition et savoir pleinement comment décoder les messages de l’intuition, cet exercice me paraît incontournable.

Faites le point sur vos intuitions

Au fur et à mesure qu’un souvenir relié à votre intuition vient à votre esprit, notez-le.

Décidez ensuite, volontairement, d’être plus conscient de vos mécanismes de décision, de vos choix au quotidien, de sorte que ça puisse vous permettre d’être plus à l’écoute des messages qui vous parviennent et du coup, de repérer à quel moment vous êtes en présence d’une intuition et à contrario à quel moment vous êtes en présence de quelque chose que vous prenez pour une intuition et qui n’en est pas, c’est-à-dire : projection, désir, peur, doute, etc.

Bien sûr, je lirai et je répondrai avec plaisir à tous vos commentaires. N’hésitez pas à me poser toutes vos questions sur vos expériences personnelles et ce qui a marché pour vous ou pas.

Au plaisir de vous lire

À très vite

[wpformfacile]

Termes de recherche:

  • exemple ou lintuition est plus forte aue les connaissance
Go to Top