Pour mettre en action votre intuition, allez refaire le plein (d ‘essence) des sens !

Développer son intuition est avant tout un acte de foi. Oh, pas la foi dont la plupart des gens font allusion. Non, je vous parle de cette foi que vous portez en vous, au plus profond de vous, cette petite flamme.

Alors, cette petite flamme, il va falloir l’alimenter et l’entretenir avec du carburant, en fait, faire vivre une énergie avec une autre énergie, vous voyez où je veux en venir ?

Cette énergie intuitive, bientôt, vous serez capable de la trouver partout sur terre et quand bien même vous devriez vous expatrier sur Mars, elle serait encore disponible à profusion.

Et qui dit espace, dit calme et c’est là où je veux vous emmener.

Pour se relier à sa nature intuitive il n’y a pas quatre chemins, hier je vous parlais de “glander“, aujourd’hui, je vous parle de rentrer en vous, presque par le nombril.

Les nombrilistes sont souvent taxés d’égoïstes et des gens surtout centrés sur eux. Du point de vue de l’intuition, pas tant que ça, si vous prenez l’exemple dans le bon sens.

Les nombrilistes sont vraiment centrés sur eux parce qu’ils ont un égo surdimensionné et que le monde extérieur leur fait relativement peur.

Pour les intuitifs, une petite dose de nombrilisme n’est pas pour vous éloigner du monde, mais surtout pour vous en rapprocher le plus possible.

En effet et dans les faits, se recentrer sur soi permet d’une part de vous rapprocher de votre nature intuitive et d’autre part de vous mettre en syntonisation avec les vibrations que vous émettez et celles du monde qui vous correspondent.

Je vais le crier haut et fort cette fois-ci encore. Être intuitif, c’est être faignant et créatif et être rationnel, c’est être besogneux et ennuyant !!!

Vos flashs intuitifs correspondent directement à vos pensées-vibrations et quand celles-ci sont alignées avec les besoins de l’univers, alors tout ce à quoi vous pensez intuitivement va se réaliser dans votre réalité.

Cultivez le calme intérieur ne nécessite pas systématiquement de méditer ou de vous retirer dans un monastère. Non, bien sûr, mais déjà de reconnaître en vous ce qui vous énerve.

Comme le dit le proverbe, “Charité bien ordonnée commence par soi-même“. Il serait bon que vous alliez jeter un œil de temps en temps vers votre nombril. Et si décidément vous ne le trouvez pas à votre goût, vous pourrez toujours vous rassurer en comprenant que le ©-nombrilisme intuitif pourrait devenir une école de vie, une école de développement personnel 2.0.

À vos nombrils, et faites attention à votre cou !…